Cloé, freerideuse passionnée

Rencontre avec Cloé, collaboratrice Decathlon et surtout freerideuse passionnée. Des Vosges où elle a grandi aux Alpes où elle skie aujourd’hui, zoom sur son parcours de skieuse et sa saison de test sur les nouveaux skis freeride signés Wedze, les SLASH 100

Jérémie & Marius - The Swiss Knives
Cloé, freerideuse passionnée

Bonjour Cloé, peux-tu te présenter ? 

Cloé, j’ai 32 ans et je suis responsable du rayon ski au magasin Decathlon de Saint-Etienne. Je vis avec Pierre, un grand passionné de ski qui est pisteur-secouriste et avec qui je partage cette amour pour la montagne et les sports de glisse/outdoor. Je pratique le ski, le kayak, le snow, le trail et le vtt … mais je suis un peu moins douée pour ce dernier ! J’ai eu un parcours un peu compliqué à l’école et comme toute personne qui aime le sport on m’a orienté en staps mais je me suis vite rendu compte que je ne voulais pas être prof d’EPS. Au final, j’ai fini par obtenir mon diplôme d’accompagnateur moyenne montagne et plus tard mon diplôme de pisteur-secouriste. Je n’ai pratiquement pas travaillé en tant que pisteur mais c’est définitivement cette formation qui m’a vraiment orienté vers le ski. Aujourd’hui, je suis responsable de rayon ski, formatrice chez Decathlon et le week-end je vis à fond mes passions.

Cloé, freerideuse passionnée

Quel est ton parcours en tant que skieuse et surtout freerideuse ? 

J’ai eu la chance d’avoir des parents qui adoraient le ski donc j’ai toujours skié et j’ai appris avec mon oncle qui est moniteur. On partait au moins une semaine en vacances à la neige dans l’hiver et je skiais aussi vers chez moi, dans les Vosges, notamment au collège/lycée lorsque j’étais en classe montagne. J’ai toujours fait du ski sans pression et pas du tout dans un optique de compétition, ce n’est que lors de mon diplôme de pisteur-secouriste que j’ai dû valider un degré (flèche de vermeil) et hausser mon niveau de ski. Ensuite, j’ai eu la chance de rencontrer Pierre qui lui est un véritable passionné avec un gros niveau. Même si plus jeune, en famille ou lorsque je faisais du snow, on faisait un peu de hors-piste c’est vraiment Pierre qui m’a emmené à la pratique du freeride. Il m’a appris à prendre du plaisir dans toutes les neiges possibles et imaginables ! C’est plutôt pratique lorsqu’on habite pas à proximité des stations parce qu’on a pas toujours les conditions parfaites lorsqu’on y va donc il faut s’adapter.

“Le SLASH est fait pour une skieuse fun qui ne veut qu’une seule paire de ski pour la saison !”

Comment prépares-tu tes sorties freeride ?

Avec Pierre, on étudie durant la semaine où la neige est/va tomber et la météo pour partir le week-end ou à la journée. Depuis Saint-Etienne on peut rayonner assez facilement sur beaucoup de stations, notamment les stations grenobloises qui sont les plus proches. 
De manière générale, je préfère les petites stations pour leur côté nature, j’ai l’impression de vivre à chaque fois une nouvelle aventure et je redécouvre des petits hors pistes chaque année. Surtout, j’adore partager ça avec un local pour découvrir pleins de lignes que je n’aurais probablement pas cherché sinon et c’est l’occasion de faire des traces loin des autres skieurs. J’ai déjà vécu une journée parfaite comme ça à La Grave, l’annexe du freeride, avec un pote pisteur qui nous a emmené sur le glacier. C’était juste parfait, on a fait de belles descentes et on a pu profiter de la vue qui est magnifique en explorant les contours de la station. C’est pour ce genre de journée que je sors les SLASH 100, ils sont parfaits pour aller explorer à droite à gauche dans toutes les conditions et je sais qu’ils ne vont pas me flinguer les cuisses ! Je dirais que c’est un ski qui est fait pour les freerideuse avec un bon bagage technique parce qu’il a un peu de punch et un beau noyau bois, et qui veut une seule paire pour toute la saison. En résumé, il est fait pour une skieuse fun qui ne veut pas se prendre la tête ! 

Cloé, freerideuse passionnée

Peux-tu nous parler de ta mission d’ambassadrice pour notre marque de freeride ?

Chaque freerideur va avoir son ressenti par rapport à sa façon de skier et d’engager dans la pente, de manière générale j’aime les skis avec 100 au patin. Le SLASH 100 est donc théoriquement un ski qui me plait, avec double rocker spatule avant et talon remonté. Ce sont des skis backcountry très sympa sur la piste avec lesquels on peut faire du carving et qui s’amènent très facilement en hors piste sur tout type de neige (neige profonde, champs de bosse, neige carton, etc). Ils ont un pivot facile, un équilibre très juste, ils sont précis, et surtout ce sont des skis qui ne me font pas trop forcer donc j’évite le mal aux cuisses après chaque descente ! 
Même en les poussant dans des conditions peu favorables je n’ai pas trouvé la limite des skis ou des pistes d’amélioration tangibles, ils restent plaisants et bien équilibrés même dans des neiges profondes. De tous les skis Decathlon que j’ai testé jusque ici, c’est le premier que j’apprécie autant, c’est aussi mon coup de coeur sur tous les skis que j’ai testé l’année dernière toutes marques confondues. 

merci pour tout Cloé, on te laisse le mot de la fin !

Pour moi ça a été une belle aventure cette année qui j'espère continuera sur d'autres développements. C'était un grand plaisir de participer à ce projet freeride et de participer au développement puis aux tests avec toute l'action de prototypage. J'ai eu beaucoup de chance et je remercie toute l'équipe Wedze qui m'a fait confiance et guidé dans cette belle aventure.

Jérémie & Marius - The Swiss Knives
Jérémie & Marius - The Swiss Knives

cedric piatek

digital leader

#powderday

D'autres histoires...