PHILIPPE : À LA DÉCOUVERTE DU SKI DE FOND !

Loin de l'affluence des pistes de ski alpin, le ski de fond vous offre l'evasion la plus totale. Que vous soyez sportif chevronné ou a la découverte d'un loisir, vous trouverez à coup sur votre bonheur dans cette discipline sportive. Celle-ci se distingue en deux techniques : le classique et le skating. 

skating

Philippe est un (ultra) sportif. Ultra trail, ultra endurance à vélo… 
il est toujours volontaire pour se chauffer les cuisses. Alors le ski de fond a fini par sérieusement l’intéresser...

Pourquoi avoir choisi de te mettre au ski de fond ?

Le ski de fond m’intéressait depuis quelques années, mais j’habitais à Lille… A la faveur d’un déménagement à Sallanches, j’ai pu tester le ski de fond.

Ce sport me donnait envie pour plusieurs raisons !

Petit, je faisais du roller en skate parc. J’ai toujours aimé cette sensation de glisse et la réalisation de gestes techniques… Et le ski de fond reproduit un mouvement assez proche. Je me disais que ce serait plus facile à apprendre.

L’autre raison, c’est que, pendant mes études de STAPS, j’ai appris que les sportifs en ski de fond étaient ceux qui avaient les plus grandes capacités oxydatives. Comme je suis passionné de sports d’endurance, je me suis dis que cette discipline serait un super complément d'entraînement pendant la période hivernale.

Et puis… voir le biathlon à la télé a achevé de me convaincre. Quand tu vois la grâce de Martin Fourcade et le combat mené contre soi-même...

Ça a été compliqué de t’y mettre ?

J’ai démarré dès les premières neiges de la saison, fin 2017, avec un collègue qui en faisait déjà. Il a pu me prêter le matériel et m’emmener une journée pour que j’apprenne.

J’ai eu de la chance, il était en plus très pédagogue.

J’y suis ensuite allé tous les jours, ou presque, jusqu’au printemps. J’ai aussi regardé des tutos pour reproduire des techniques, des gestes… Et j’ai repéré les sportifs avec une bonne technique que je pouvais croiser, pour essayer de les imiter.

Quelles conclusions tu peux en tirer après une première saison ?

D’abord, j’ai pris énormément de plaisir ! La gestuelle, la technique est passionnante. C’est un vrai sport d’endurance, on sent bien les cuisses chauffer… Mais aussi le fessier, les abdos et les épaules !

Le ski de fond m’aide beaucoup pour le vélo : j’étais en bonne forme à la reprise sans avoir pédalé de l’hiver. Les sensations sont assez proches d’ailleurs : tu luttes à la montée pour kiffer la descente. Et ça m’a tellement plu que j’ai déjà envie de m’inscrire à des courses l’hiver prochain

Je me demande même si je ne vais pas m’équiper en ski roller...

Tu penses que c’est un bon sport pour se mettre au sport ?

Ça dépend pourquoi. Oui, si c’est pour garder la forme, prendre du plaisir. Il y a un vrai engagement physique. Pour commencer, je pense que le ski classique peut être plus adapté, la technique est plus simple. C’est ce qu’a fait ma moitié et ça l’aide pour le badminton.

Et si le ski de fond est parfait pour progresser à vélo l’été, l’inverse est aussi possible. Ce sont des sports complémentaires !