LA SÉCURITÉ EN SKI DE RANDONNÉE

Le ski de randonnée a le vent en poupe et attire chaque année plus de pratiquants, séduits par la liberté et le côté sauvage de cette discipline.

La sécurité en ski de randonnée

CEPENDANT, LE SKI DE RANDONNÉE RESTE UNE ACTIVITÉ À RISQUES ET IL FAUT GARDER À L’ESPRIT QUE LA MONTAGNE PEUT SE RÉVÉLER TRÈS DANGEREUSE QUAND LES CONDITIONS NE SONT PAS BONNES. NOUS VOUS DONNONS TOUS LES CONSEILS NÉCESSAIRES POUR ASSURER VOTRE SÉCURITÉ EN SKI DE RANDONNÉE.

I - LES CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES

C’est la première chose à faire quand vous prévoyez une sortie : prendre connaissance de la météo. Le temps change très vite en montagne, et ce n’est pas parce que le ciel est dégagé le matin au moment du départ qu’il va se maintenir clément toute la journée. Les conditions climatiques peuvent devenir très dures : vent, brouillard, précipitations…

Assurez-vous que le temps est stable et qu’une intempérie ne risque pas de venir perturber votre journée. Pour cela, consultez les bulletins neige de météo France, ou renseignez-vous à l’office du tourisme et bureau des guides les plus proches de votre lieu de départ de randonnée.

La sécurité en ski de randonnée
La sécurité en ski de randonnée

II - LES CONDITIONS D'ENNEIGEMENT

Une fois que vous vous êtes assurés que tout va bien au-dessus de votre tête, reste à s’assurer de l’état du terrain sous vos pieds ! Renseignez-vous sur les conditions d’enneigement de l’itinéraire emprunté et des risques d’avalanche.
Pour cela, consultez le BRA (bulletin d'estimation du risque d'avalanche) sur le site de Météo France, pour une analyse précise des risques sur chaque massif.

N’hésitez pas à demander conseil au bureau des guides les plus proches de votre lieu de départ de randonnée. Des professionnels de la montagne sauront vous renseigner et vous orienter.

La sécurité en ski de randonnée

A chaque drapeau...son danger !

Avant de se lancer, il est impératif de se renseigner sur les conditions météorologiques, car, en montagne, la neige est un danger mortel lorsqu’elle s’écoule sous forme d’avalanche.
En France, il existe des  drapeaux pour indiquer le niveau de risque aux skieurs. Chaque pictogramme est présenté avec une précision sur le niveau de risque qu’il représente. Il en existe 5 en tout qui sont :

La sécurité en ski de randonnée

RISQUE 1 : FAIBLE

Le manteau neigeux est bien stabilisé. Des coulées peuvent se produire, mais les déclenchements ne sont possibles que par forte surcharge sur des pentes extrêmement raides.

A chaque danger son drapeau

RISQUE 2 : MODÉRÉ

Le manteau neigeux est bien stabilisé, excepté dans quelques pentes raides. Des déclenchements dus à de fortes surcharges sont possibles dans quelques pentes raides.

A chaque danger son drapeau

RISQUE 3 : MARQUÉ

Le manteau neigeux est modérément, voire faiblement stabilisé dans de nombreuses pentes raides. De faibles surcharges peuvent suffire à déclencher des départs d’avalanches, et quelques départs spontanés sont envisageables.

A chaque danger son drapeau

RISQUE 4 : FORT

Le manteau neigeux n’est pas stabilisé dans la plupart des pentes. De nombreux départs d’avalanches spontanés de taille moyenne à grosse sont à prévoir.

A chaque danger son drapeau

RISQUE 5 : TRÈS FORT

Même en terrain peu raide, de grosses avalanches sont à attendre.

La sécurité en ski de randonnée

III - LE MATÉRIEL DE SÉCURITÉ EN SKI DE RANDONNÉE

Partir en ski de randonnée demande un équipement bien spécifique. Voici le matériel indispensable à votre sécurité que nous préconisons :

1. UN DVA
Détecteur de Victime d’Avalanche branché qui émet et reçoit les ondes. Pensez à bien le mettre en mode émission avant de partir. En cas d’avalanche, il peut vous sauver la vie ! Assurez-vous avant de partir que sa batterie est d’au moins 70%, et si ce n’est pas le cas, changez les piles.

2. UNE PELLE ET UNE SONDE
la sonde vous permettra de déterminer la position exacte et la profondeur à laquelle une victime est ensevelie sous une avalanche, et la pelle à la dégager rapidement.

3. UNE PAIRE DE COUTEAUX
Indispensables en ski de randonnée, ils viennent se placer au niveau de la fixation sur le ski et permettent une meilleure accroche sur une neige gelée ou un itinéraire raide.

4. UN CASQUE
Le port du casque en ski de randonnée est très important, privilégiez un casque ventilé et aéré pour la montée assurant également un maximum de protection à a descente. Les casques d’alpinisme peuvent être utilisés même si un casque double norme (ski et alpinisme) est le plus intéressant.

5. CARTE IGN, TOPO, BOUSSOLE ET ALTIMÈTRE
Une carte IGN, le topo de l’itinéraire emprunté, une boussole et un altimètre pour vous aider à vous repérer pendant votre randonnée à ski.
Pour préparer votre sortie, vous pouvez consulter différents itinéraires en cliquant ici

6. DE L'EAU ET UN ENCAS
le ski de randonnée est bien plus physique que le ski alpin. Vous aurez vite soif et probablement besoin d’un petit coup de pouce énergétique !

7. DES VÊTEMENTS CHAUDS
on a vite chaud dans l’effort. Mais le ski de randonnée n’en reste pas moins une discipline hivernale et l’on peut vite se refroidir. Pensez-à prendre une deuxième couche chaude et une troisième couche imperméable pour vous protéger.

8. UNE COUVERTURE DE SURVIE
en cas d’immobilisation elle pourra vous être d’une grande aide.

9. UN TÉLÉPHONE CHARGÉ
Pour appeler les secours en cas de soucis (à mettre à 50 cm minimum du DVA lors de la randonnée pour éviter les interférences avec celui ci).

10. UN SAC-À-DOS SPÉCIFIQUE
Permettant d’avoir un accès très rapide à sa pelle et à sa sonde en cas d’avalanche. Equipé également d’un porte skis.

La sécurité en ski de randonnée

cédric piatek

digital leader

#powderday