QUOI ? ENCORE ? MAIS C'EST QUOI TOUTE CETTE NEIGE ?!!

Après quelques saisons de disette, la neige est bel et bien de retour. Et quel retour !!! Cela fait des années qu'on n'a pas eu autant de neige, des records ont été battus, on ne sait plus où donner de la tête. Génial pour nos spatules, qui craignaient un peu de devoir slalomer entre les cailloux encore cette année. Oui mais alors toute cette neige, est-ce vraiment bon ? Et d'où peut-elle bien venir ? Petite explication.
les conseils de Wed'ze, ski et snowboard by decathlon
DES CONDITIONS MÉTÉO HORS DU COMMUN

Depuis le début de l'hiver, soit le 1er décembre d'un point de vue météorologique, le jet-stream est un peu plus au sud que d'habitude. Le jet-stream, ce sont "ces vents très forts en altitude qui matérialisent la séparation entre l'air froid d'origine polaire et l'air chaud d'origine tropicale"*. En gros, c'est une ligne mouvante qui délimite les endroits où il fait froid, (au-dessus, au nord) des endroits où il fait plus chaud (en-dessous, au sud) en hiver.

En France, en Italie, en Allemagne, au début de l'hiver, on était plutôt au nord de cette limite, là où il fait froid et où les perturbations arrivent en nombre, parfois sous forme de tempêtes, comme Carmen, Bruno, Eleanor... Si le jet-stream est un peu remonté pour nous donner des températures plus douces en janvier, on reste encore dans un courant assez perturbé et les chutes de neige ne sont pas finies.

A Tignes le refuge du Palet s'apprête à ouvrir ses portes... ou pas !
Photos : Tignes

les conseils de Wed'ze, ski et snowboard by decathlon
L'HIVER DE TOUS LES RECORDS

Alors, hiver exceptionnel vous avez dit ? En montagne, on a carrément battu des records de précipitation. Il est tombé en moyenne 2 fois plus de neige (ou de pluie parfois, tout dépend de l'altitude) dans les Alpes du Nord, en Savoie et en Haute-Savoie, que d'habitude à la même période (les "normales de saison"). 

A Bourg-Saint-Maurice, c'est 3 fois plus de précipitations que d'habitude, soit 544 mm de pluie, du jamais vu sur cette période, le record de 491mm datant de 1954-1955 a été largement battu ! Et au Grand-Bornand, à 1400m d'altitude, on a cumulé 776 mm de précipitations, autant que toute une année de pluie à Nancy !

A Val Thorens, le jeu consiste à trouver l'entrée des commerces et des logements, ou la route...
Photos : Val Thorens

icone securite
PROFITER DE TOUTE CETTE NEIGE, OUI, MAIS EN TOUTE SÉCURITÉ !

Toute cette neige, c'est absolument parfait pour glisser en ski, en snowboard, en luge, en profiter à fond... Oui mais attention ! C'est aussi dangereux. Il y a eu beaucoup de neige en peu de temps, et les perturbations ont été accompagnées de beaucoup de vent. Le manteau neigeux n'a pas eu le temps de se stabiliser, et beaucoup de plaques à vent se sont formées.

Heureusement, jusqu'à présent les mesures ont été prises : évacuation d'une centaine de chalets à Chamonix, fermeture des routes et des cols de montagne, confinement des personnes dans leur logement pendant les vacances de Noël à Val Thorens ou Tignes, fermeture des domaines skiables... Sans compter les déclenchements préventifs d'avalanches afin de sécuriser les domaines skiables. Les recommandations ont été suivies, il y a donc eu  peu de victimes cette année en comparaison du danger.

Au Grand-Bornand, les pisteurs-secouristes ont fermé la piste du Fenil ce lundi 29 janvier à cause des risques d'avalanche, et on dirait qu'ils ont eu raison !
Photo : Facebook - pisteurs-secouristes du Grand-Bornand
A Chamonix, en haut de Flégère, la neige est aussi bien présente en quantité... largement suffisante !
Photo : Facebook

 

Aujourd'hui, la situation météo se rapproche de la normale, mais pour combien de temps ? En attendant, la quantité de neige présente en montagne est impressionnante, et des avalanches spontanées se produisent tous les jours : on en a encore vu 2 pas plus tard que mardi sur les hauteurs de Plaine Joux, au-dessus de Passy, dans un endroit heureusement éloigné des pistes. 

Les vacances de février approchent, il y a vraiment tout pour se faire plaisir sur les pistes et en dehors, mais le maître mot reste : prudence ! 

EMILY

Rédactrice, blogueuse et passionnée de ski

HAUT DE PAGE