Le Freestyle féminin continue de voler toujours plus haut grâce au "Nine Queens" 2014.

Déposer un commentaire

« Rien ne fait peur aux filles ». Cela pourrait être la devise de cet événement toujours aussi beau, toujours plus impressionnant, où se retrouvent les filles qui n’ont pas froid aux yeux, pour s’amuser sur le module le plus extraordinaire qui se construit dans la saison. Sur des skis et, nouveauté cette année, sur un snowboard, les rideuses les plus rock, les plus funky, les plus extrêmes et les plus téméraires se sont retrouvées à Livigno, Italie, du 26 au 30 mars derniers, pour s’élancer sur le « Château » lors de l’édition 2014 du Nine Queens. Histoire de se donner de belles sensations, de tenter de gagner le plus gros trick ou le gros air, et de faire rêver les filles comme nous, qui les regardent d’en bas.

 

Nine Queens - Christoph Schöch

Le « Château » envoie deux rideuses dans les airs

©Nine Queens/Christoph Schöch

 

Un soleil de plomb, de la bonne neige, un magnifique château pour un maximum de possibilités sur la Mottolino Fun Mountain à Livigno, tout était réuni pour que l’édition 2014 du célèbre « Nine Queens » contest se passe pour le mieux. Les rideuses présentes, comme Grete Eliassen (USA), Jenny Jones (GBR), Silje Norendal (NOR), Keri Herman (USA) ou Emma Dahlström (SWE), les photographes, la jeune freestyleuse amateur gagnante du concours « Wanna Be A Queen », le public, les bénévoles, personne ne vous dira le contraire. Et ce fût, pour la quatrième fois, un superbe événement, à l’image du sourire de sa marraine, la freestyleuse de talent Virginie Faivre.

 

Emma Dahlström

Emma Dahlström en pleine action sur le kicker
©Nine Queens/David Malacrida

 

Nous avions rencontré Virginie lors du « Tignes Air Ladies », l’événement de Marie Martinod en hommage à Sarah Burke. Elle nous expliquait alors son hiver en dents de scie, sa blessure au dos, et son attachement à un événement hors du commun :

 

» Je me suis cassé le dos en début d’hiver, ce qui m’a obligée à faire très attention et à rester loin des skis pour pouvoir être sûre de me remettre correctement. C’était très dur avec l’échéance olympique, mais j’ai essayé de me soigner comme il faut, skier un minimum, pour revenir au mieux dès que possible.

 

Le « Nine Queens » est un très bel événement, pour les filles, et je suis fière de pouvoir le représenter. On a failli annuler cette année à cause de l’état de la neige à Serfaus, en Autriche, lieu habituel de la compétition, qui rendait impossible la construction du module ; puis les organisateurs ont décidé de déplacer la compétition sur le même site que pour les garçons, tout en gardant deux événements bien distincts. Ils ont créé un module à côté de celui des hommes.

 

Le but de l’événement est de créer de l’image, et de donner une tribune aux filles, pour qu’on puisse les voir dans les média, qu’elles puissent montrer qu’elles ont parfaitement leur place dans ce sport. De beaux moyens sont mis en place avec des shootings en hélico, des shootings de nuit, les photographes sont parmi les meilleurs et donnent le meilleur d’eux-mêmes pour le concours photo.

 

Le résultat est qu’il y a une super émulation pour faire les plus beaux tricks, et arriver à les shooter au mieux. Sarah (Burke) avait participé à la première édition et rentré le premier switch 1080°, une nouvelle étape dans l’histoire du freestyle féminin à l’époque. Chaque année on voit les rideuses rentrer de nouveaux tricks, chaque année on va plus loin, tout en restant au maximum en sécurité. On fait des rencontres, on se motive, cet événement n’est pas seulement une compétition, c’est un marqueur de temps, un moment où notre sport évolue. »

 

 Nine Queens - Nine Queens Klaus Polzer

Toute la magie du Nine Queens dans une image
©Nine Queens/Klaus Polzer

 

Si les nouveautés venaient jusqu’à présent beaucoup des rideuses présentes, ce sont les organisateurs qui nous ont fait la surprise d’ajouter une catégorie snowboard à l’édition de cette année. Et comme les principaux critères de jugement sont la créativité, la progression et le plaisir pris par les rideuses autant que par les juges, cette édition a donné de magnifiques images, autant par la beauté et le style des tricks réalisés que par l’émotion transmise. Et les Grandes Reines freestyle ont officiellement été couronnées : Isabel Derungs (SUI) en snowboard, pour l’incroyable régularité durant sa belle saison et cette belle semaine, mais aussi pour son talent et son sourire constamment affiché ; Emma Dahlström en ski, pour l’énergie et la passion qu’elle transmet partout où elle passe, pour sa polyvalence et son style inimitable.

 

D’ailleurs, chaque catégorie d’award, la « Meilleure Image GoPro », le « Meilleur style » et la « Meilleure rideuse de la semaine », en ski comme en snowboard, était décerné par les rideuses elles-mêmes, juges et parties d’une compétition où le but évident est de faire avancer le sport, pour que toujours plus de filles s’y mettent, et que le plaisir soit partagé au maximum. Ce qui fut le cas cette année, et le sera, on l’espère, pour les années à venir.

 

Revoir les vidéos de l’événement
Tout savoir sur le Nine Queens 2014

Emily
Rédactrice, blogueuse et passionnée de ski
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Noter
Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE