Le "Air Ladies" selon Marie Martinod : un événement aux couleurs de la générosité, la joie de vivre, et du freestyle féminin.

Déposer un commentaire

Jeudi 6 mars 2014 se tenait à Tignes l’événement phare de la saison pour toutes celles, et tous ceux, qui aiment la glisse dans tout ce qu’elle a de plus joyeux : Le « Air Ladies », co-organisé par la station de Tignes et la Vice-Championne Olympique de Ski Half Pipe Marie Martinod, en partenariat avec Wed’ze. Un événement fait par et pour les rideuses freestyle, en hommage à leur amie et pionnière du freestyle Sarah Burke, et destiné à récolter des fonds pour la fondation portant son nom. Un beau moment de joie, d’émotions et de sensations partagées, sous le regard bienveillant de Gordon Burke, papa de Sarah, et de près de 7000 spectateurs. Et un très beau moment de freestyle, malgré la fatigue des compétitions et le décalage horaire.

 

Marie Martinod médaille
Marie Martinod et sa médaille d’argent lors de la soirée d’ouverture du Air Ladies, sous le regard de Sarah
©Tignes/Tristan Shu

 

Un Quarter Pipe ; des skieuses freestyle ; 1 euro pour chaque centimètre d’envol au-dessus du coping ; une cagnotte reversée à la fondation Sarah Burke. Voilà les ingrédients simples du « Air Ladies » qui, pour sa première édition, a révélé au grand jour la générosité des rideuses, tant sur les skis que dans la vie, et en premier celle de Marie Martinod, qui avait réuni pour l’occasion une équipe totalement incroyable.

 

Imaginez simplement les meilleures skieuses freestyle réunies pendant quelques jours pour célébrer ensemble leur amour de la glisse, des autres et de la vie. Nous avons donc retrouvé ce jeudi 6 mars la médaillée de Bronze en ski Half Pipe aux JO de Sochi, la japonaise Ayana Onozuka, mais aussi l’incroyable Grete Eliassen, qui a grandement contribué à faire du ski freestyle féminin ce qu’il est aujourd’hui, Anaïs Caradeux, Virginie Faivre, Dania Assali, Keltie Hansen, Angeli Vanlaanen, Emilie Cruz, ainsi que la snowboardeuse Clémence Grimal.

 

Tout ce beau monde était de plus réuni pour une bonne cause : récolter des fonds pour la fondation Sarah Burke, mise en place par son mari après sa disparition, dans le but de prolonger l’oeuvre qu’elle réalisait de son vivant. Sarah aimait profondément le ski freestyle, et souhaitait le faire partager au plus grand nombre, en organisant des ski camps pour filles, en se battant pour que les compétitions intègrent des catégories féminines. La Fondation qui porte son nom aujourd’hui se sert des fonds qui lui sont versés pour continuer ces skis camps, pour donner des bourses à de jeunes athlètes afin de leur permettre de réaliser leur carrière sportive professionnelle, pour que le freestyle féminin, et le sport en général, vive.

 

Le Quarter Pipe sous le soleil couchant ©Tignes/Tristan Shu
Le Quarter Pipe sous le soleil couchant
©Tignes/Tristan Shu

 

Le programme de la journée est chargé : point presse à 11h, puis déjeuner, puis balade sur le Glacier de la Grande Motte, retour à l’hôtel, puis entrainement sur le Quarter avant le lancement de l’événement. Sous un soleil éblouissant, au sommet de Tignes, nous avons pris un moment pour parler un peu avec Marie de son événement :

 

« Cet événement c’est vraiment célébrer Sarah, qui était une personne de projets, une visionnaire, qui avait bien compris que les filles avaient une place dans ce sport avant même qu’il n’y ait vraiment des filles qui pratiquent ce sport. Faire cet événement aujourd’hui, pour les filles et avec les filles dans le freestyle, c’est dans la continuité de son esprit.

 

En plus, même s’il y a eu des célébrations, c’est le premier événement sportif en son honneur. Donc les filles ont répondu présentes, malgré la proximité des Jeux Olympiques, malgré la fatigue et le décalage horaire. Ça leur tenait à cœur d’être là, pour Sarah, pour le sport, pour le public. Toute cette belle envie de partager nous est d’ailleurs bien rendue par les conditions : le temps est magnifique, le quarter aussi, tout est réuni pour passer un bon moment ce soir et faire passer un bon moment au public. J’espère que nous pourront inspirer à de nombreuses filles l’envie de pratiquer notre discipline. »

 

Marie Martinod Public
Marie Martinod rencontre son public après le show
©Tignes/Tristan Shu

 

Ayana Onozuka, par exemple, a pris seulement deux jours pour rentrer au Japon après les Jeux et est tout de suite remontée dans un avion pour venir à Tignes. Elle n’aurait raté cet événement pour rien au monde :

 

« Cela ne fait que deux ans que je fais du Half Pipe. Je n’ai pas connu Sarah et je le regrette. Alors quand Marie m’a invitée, j’ai tout de suite dit oui, il fallait que je vienne. Toutes les filles présentes aujourd’hui sont celles qui m’ont accueillie dans la famille du ski freestyle, et c’est un peu grâce à elles que j’en suis là aujourd’hui. En partageant ces moments avec elles, j’ai l’impression de partager un peu l’esprit de Sarah, qui vit à travers elles. C’est magique pour nous, pour notre sport, pour le public. »

 

Le stand Wed’ze Freestyle
Le stand Wed’ze, les skis de la collection femme ADIX et toutes les nouveautés textile
©Wedze/Emily Rouet

 

Ce même public qui a largement répondu présent lors de cet événement. Toute la journée sur le stand Wed’ze, en  premier lieu, où les uns et les autres ont pu découvrir et tester la nouvelle collection de skis femme ADIX et poser toutes leurs questions au chef de produit présent pour l’occasion. Et c’est en avant-première qu’étaient également présentés les produits co-conçus avec Marie Martinod, dont cette magnifique tenue de ski dont nous vous parlions il n’y a pas si longtemps, et qui se retrouvera en magasin dès l’automne prochain.

 

A la nuit tombée, ensuite, lorsque les projecteurs se sont allumés pour éclairer la piste d’élan et le quarter, et que les filles ont réalisé leurs premiers sauts d’entrainement. Ils ont été près de 7000 à se rassembler pour encourager les rideuses, vibrer au son de la DJ Maeva Carter, et assister au magnifique spectacle de la descente aux flambeaux des moniteurs de ski de Tignes qui ont, pour l’occasion, formé un cœur pour rendre hommage à Sarah.

 

Les rideuses s’envolent au dessus du quarter pour la fondation Sarah Burke ©Tignes/Tristan Shu
Les rideuses s’envolent au dessus du quarter pour la fondation Sarah Burke
©Tignes/Tristan Shu

 

Les rideuses se sont donc donné à fond, prenant un plaisir évident à montrer ce dont elles sont capables sur des skis, pour le public, pour la beauté du sport, et pour la fondation Sarah Burke. Au final, grâce à leur énergie, à la générosité de Tignes et au partenariat de Wed’ze, ce sont 15 000 euros qui ont été reversés à la fondation Sarah Burke, qui serviront peut-être, qui sait, à financer les entrainements de la future championne olympique de Half Pipe ? Et les plus beaux sourires pour l’occasion, dont celui de Gordon Burke, papa de Sarah, qui a veillé sur toutes les filles pendant ces moments de grâce.

 

Les sourires, magnifiques ©Tignes/Tristan Shu
Les sourires, magnifiques
©Tignes/Tristan Shu

 

Suivez l’actualité de Marie Martinod sur son site
Retrouvez les informations sur la fondation Sarah Burke
 

Emily
Rédactrice, blogueuse et passionnée de ski
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Noter
Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE