Glaciers et sports d’eau : cet été, continuez de glisser !

(1)
Déposer un commentaire

Envie de continuer à glisser pendant l’été ? Si vous êtes plutôt neige, bonne nouvelle, vous pouvez rechausser vos skis et partir aux sommets des glaciers. Si vous préférez le sable et la mer ou l’océan, pas de panique, les sports de glisse sur l’eau vous attendent pour faire le plein de fraîcheur. Voici les différents choix qui s’offrent à vous, bonnes vacances !

 

Top Glaciers

 

Tignes (Savoie) : la référence

Le glacier de la Grande Motte, un nom qui parle forcément à tout amateur de ski l’été. Avec ses 20 kilomètres de pistes, ses 12 remontées mécaniques ouvertes et son snowpark avec Half-Pipe, le domaine de ski d’été de Tignes s’impose comme une référence en la matière, l’un des plus grands espaces skiables européens l’été.

 

Ouverture du 27 juin au 09 août, de 7h15 à 13h.

 

Glacier Tignes

 

Les Deux-Alpes (Isère) : le plus grand

Avec le Signal (2900m d’altitude) et le Dôme de la Lauze (3600m), soit 700 mètres de dénivelé, le domaine skiable des Deux-Alpes offre le plus grand glacier skiable d’Europe. Profitant aussi bien aux experts qu’aux débutants, la station s’impose comme une station incontournable du ski d’été avec un panorama à couper le souffle sur les massifs de la Meije et des Ecrins.

 

Ouverture du 20 juin au 29 août, de 7h00 à 12h30.

 

Glacier les deux alpes
 

L’Alpe d’Huez (Isère) : l’intime

 

Sur le glacier de Sarenne, au départ du Pic Blanc, quatre pistes s’offrent à vous, soit une dizaine de kilomètres de glisse sur 400 m de dénivelé. Mais avant de chausser, une pause géographique s'impose à la table d'orientation du Pic Blanc : elle récapitule un panorama alpin à 360°, classé 3 étoiles au Guide Michelin (Oisans, Écrins, Vanoise, Mont-Blanc…). L'ouverture de ce domaine de ski d'été reste néanmoins aléatoire et dépend fortement des conditions d'enneigement.

 

Ouverture à partir de début juillet (selon conditions), de 7h45 à 12h.

 

L'astuce de Wedze : bien réussir sa journée au sommet

1. Se lever très tôt pour profiter de la meilleure neige dès l’ouverture
2. Opter pour des manches longues et des gants légers, skier bras nus et sans gants, c'est tentant mais, en cas de chute, la neige brûle la peau…
3. Bien se protéger du soleil et de la réverbération très forte présente sur les glaciers (crème à fort indice, masque de ski adapté…)
4. Un petit sac à dos pour y ranger coupe-vent et gourde

 

Top Sports d’eau

Si vous êtes plutôt branché plage et sable fin au moment de partir en vacances, une multitude d’activités vous attendent pour continuer à glisser, mais sur l’eau cette fois-ci.

 

Surf 

Sans doute la discipline reine des sports d’eau, le surf fait rêver depuis plusieurs années grand nombre d’adeptes de fortes sensations. Pour glisser sur la vague, le surf requiert agilité, force et équilibre. Et bien encadré par des professionnels, tout le monde peut essayer le surf et faire le plein de frissons, dans un cadre naturel et idyllique.

 

Surf : alternative au ski et snowboard

 

Bodyboard

Bord de mer toujours, le bodyboard s’impose comme une activité sportive et amusante pour les petits comme pour les grands. Accessibles à tous, il permet de s’initier à la glisse facilement à l’aide d’une planche compacte et d’une paire de palmes courtes. De taille réduite, la planche est facile à transporter et permet une pratique sans contrainte. Grâce à sa stabilité, les débutants maitrisent rapidement le bodyboard et profitent de ses sensations sur les figures les plus simples. Pour aller à la recherche des meilleures vagues, il vous faudra utiliser la puissance des palmes tout en ramant avec à l’aide des bras, le buste bien relevé.

 

Bodyboard : alternative au ski et snowboard

 

 

Skimboard

Le skimboard est une alternative aux sports de glisse sur l’eau. Se pratiquant au départ des plages, le skimboard consiste à s’élancer sur le sable pour effectuer des figures entre deux eaux ou sur les vagues qui arrivent en face. L’idée, chercher la sensation d’aquaplaning qu’on trouve généralement sur une fine pellicule d’eau à marée basse. 

 

 

Stand up paddle

Le stand up paddle (SUP) consiste à se tenir debout (stand up) sur une planche et à se déplacer sur l’eau en ramant avec une pagaie (paddle). La planche ressemble à un surf surdimensionné, ce qui permet de pouvoir tenir debout dessus sans trop de difficultés. Dans les vagues, sur plan d’eau plat, en mer avec le vent dans le dos ou encore en eau vive, le stand up paddle se pratique dans toutes les conditions, pour une glisse facile, ludique et conviviale.

 

Stand Up Paddle : alternative au ski et snowboard

 

Cet été vous l’aurez compris, que ce soit sur la neige ou sur la mer, vous n’aurez que l’embarras du choix pour vous faire plaisir et continuer à glisser dans des cadres idylliques.

Crédits photos : Tribord

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Noter
Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE