Dangers et avalanches : quelques petits trucs pour passer un bon hiver !

Déposer un commentaire

La montagne est si belle qu’on en oublie parfois qu’elle est aussi dangereuse. La Nature n’a pas été créée pour s’adapter à l’Homme et si nous voulons en profiter pleinement, il faut savoir être prudent. Ce début d’hiver nous a d’ailleurs bien rappelé cet état de fait avec les nombreuses avalanches que le Massif Alpin a déjà connues. Alors petit rappel de quelques conseils simples pour rester au maximum en sécurité lorsque vous partez en montagne.

 

Danger en montagne

 

Vérifier la météo.

La première chose à faire lorsqu’on part en montagne, on ne le dira jamais assez, c’est bien sûr de vérifier le bulletin météo. Cela vaut pour n’importe quelle activité extérieure, quelle que soit la saison d’ailleurs. Le temps peut changer en seulement 15 minutes et il y a de sérieux risques de se perdre, surtout si on ne connaît pas bien l’endroit où on se trouve. Avec internet c’est assez simple aujourd’hui, ça ne prend que quelques minutes, et ça peut sauver votre journée.

 

Faire attention en montagne

 

Toujours partir accompagné.

Même si l’on aime la montagne parce qu’on y trouve la paix, il n’y a pas de bonne journée sans partage, quoi qu’on en dise. Mais surtout, si vous vous retrouvez en mauvaise posture, voire blessé, ce n’est pas votre téléphone portable qui pourra vous porter secours. Alors oui, partez toujours accompagné, et suivez les règles de base : ne partez pas tous en même temps dans la pente, ne coupez pas la pente juste au-dessus de celui qui vous attend un peu plus bas, et mettez vos DVA (détecteur de victime d’avalanche), aussi communément appelés ARVA, sur vous, pas dans votre sac à dos…

 

Partir équipé, quoi qu’il arrive.

Car comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir. Et comme on ne sait jamais ce que la journée nous réserve, autant être prêt à tout. Un peu de piste ou de belles combes, peu importe, on part toujours avec son DVA, son sac à dos contenant un pelle et une sonde, son casque, et un ami équipé lui aussi. Au minimum. Le petit plus c’est la couverture de survie et le kit de premiers secours. S’équiper d’un sac avec un système ABS est également une excellente résolution si vous avez l’habitude de sortir des sentiers battus.

 

Danger montagne

 

Se former, s’informer et informer.

On ne le répétera jamais assez, la montagne est aussi belle qu’elle peut être dangereuse. Se former aux dangers qu’elle représente est un très bon moyen de se prémunir contre eux, mais aussi de savoir comment agir en cas de problème. Savoir donner les premiers secours, savoir comment utiliser son matériel de recherche de victime d’avalanche, savoir poser un rappel quand on se retrouve coincé au milieu de nulle part… des petites choses qui sauvent des vies, tous les jours. Et le premier réflexe à toujours avoir quand on veut s’éclater la montagne : s’informer auprès des professionnels, pisteurs ou guides, sur les conditions de neige et les dangers du jour.

Informer vos proches, la gendarmerie ou le bureau des guides de votre lieu de départ quand vous partez, leur donner votre itinéraire prévu et l’heure et le jour estimés de votre retour, est aussi un des meilleurs moyens de voir arriver les secours au bon moment en cas de problème. Toujours mettre quelqu’un au courant que vous partez, surtout quand vous voulez vous perdre un peu dans la nature pour plusieurs jours.

Et dernière petite chose à connaître, et non des moindres : le(s) numéro(s) d’appel d’urgence de l’endroit où vous vous trouvez. En Europe, le 112 est le numéro à connaître. Il est gratuit et fonctionne (presque) partout sur le territoire Européen. Le 911 aux Etats-Unis. Quant aux autres pays que vous pourrez visiter pour vos aventures montagnardes, prenez quelques minutes pour obtenir ce(s) fameux numéro(s), encore un petit détail qui a une grande importance.

 

Savoir renoncer.

Si on vous donnait un seul conseil, ce serait celui là. Savoir dire non est bel et bien une preuve de grande sagesse et de grande force. Et surtout parfois le seul moyen pour qu’il ne vous arrive rien de grave. Alors n’hésitez pas quand vous ne le sentez pas, et même si vous le sentez bien, mais que tout vous dit le contraire, apprenez à écouter les signaux et à renoncer.

 

Respectez la montagne, soyez prudents, et faites-vous plaisir.

 

Crédits icones :
Mountain Climbing by Juan Pablo Bravo from The Noun Project
Search and Rescue Team by Benni from The Noun Project
Shovel by Scott Lewis from The Noun Project
Weather by Mateo Zlatar from The Noun Project
Ski Touring by Felix Grossar from The Noun Project

Emily
Rédactrice, blogueuse et passionnée de ski
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Noter
Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE