Clôture du Freeride World Tour avec l'Xtrême de Verbier : des sensations au sommet !

Déposer un commentaire

C’est ce week-end du 29 mars 2014 qu’ont été couronnés les quatre champions du monde de Freeride, Hommes et Femmes, en ski et en snowboard, à l’issue de la grande finale du Freeride World Tour qui se tenait à Verbier, en Suisse, sur la face mythique du Bec des Rosses. Repoussée d’une semaine dans l’attente des conditions idéales, la compétition a donné des sensations extrêmes à tous les athlètes, comme aux 6000 supporters venus sur place, ou aux dizaines de milliers de spectateurs qui ont suivi le live sur internet. Un moment de Freeride incroyable, une très belle conclusion d’une saison atypique.

 

Freeride World Tour
Une belle face, ça se mérite
©Freeride World Tour

 

Loïc Collomb-Patton était, samedi soir, un homme heureux. Débarrassé de ses peurs et définitivement sacré Champion du Monde de Ski Freeride 2014. Le skieur français, originaire de La Clusaz, a pu, enfin, remercier son étoile, sa famille et ses supporters, et relâcher la pression qui l’a suivie tout au long du Tour. Le Suisse Emilien Badoux en snowboard, l’autrichienne Nadine Wallner en ski et l’américaine Shannan Yates en ont fait de même après leur sacre de Champions du Monde de Freeride 2014 dans leurs disciplines et catégories respectives.

 

Il faut dire que la pression était montée crescendo, semant le doute dans l’esprit de certains quant au choix de la ligne sur cette face toujours aussi impressionnante qu’est le Bec des Rosses. La neige récemment tombée durant la semaine ne leur a pas rendu la tâche plus facile sur une face où les rochers marquaient tout de même bien leur présence. Mais une fois la compétition lancée, il a bien fallu que les athlètes balaient leurs doutes et montrent tout ce dont ils sont capables.

 

Une descent Freeride World Tour
Une descente extrême
©Freeride World Tour

 

Loïc Collomb-Patton (FRA) – Vainqueur du classement général FWT 2014 : « Mon rêve devient réalité. Je ne me sentais pourtant pas très bien au départ. J’avais beaucoup de pression et n’étais pas très confiant avec mon choix de ligne. Une fois parti, je n’avais plus qu’une idée en tête, skier comme je sais le faire, vite et bien, et cela a fonctionné. Pour ma première année sur le Tour, j’avais comme objectif d’être dans le top 12 pour me qualifier pour Verbier. Remporter le classement général et être couronné champion du Monde est un rêve ! C’est génial ! »

 

Loïc Collomb-Patton
Loïc Collomb-Patton heureux à l’arrivée
©Freeride World Tour

 

Et à l’issue de cette « descente infernale », le public comme les athlètes peuvent être fiers d’eux, de cette journée, de cette saison. D’avoir été capables d’aller jusqu’au bout, d’avoir supporté sans condition, d’avoir aimé la montagne et les sensations qu’elle procure sans limites. Une belle saison de freeride qui termine en beauté. Vivement décembre !
 

Emily
Rédactrice, blogueuse et passionnée de ski
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Noter
Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE